Puisque la réalité dépasse trop souvent la fiction

puisque l’impossible arrive des fois pour vrai

puisque chacun de nous

un jour ou l’autre aura peur

de vieillir, de mourir, de ne pas laisser de traces

 

Parce que c’est parfois dans la banalité du quotidien

que jaillissent les plus beaux bijoux philosophiques

 

Parce ce que les objets sont éminemment théâtraux

si riches de sens et d’histoires

 

Parce que je suis attendrie par le côté superstitieux

des gens qui voient des signes partout

 

Parce que ce sont ces mêmes signes : une chanson, une photo,

un coup de fil qui nous donnent le courage d’un lendemain

Parce que je suis un peu animiste

et que j’adore les personnages qui le sont plus que moi

 

Cette pièce est peut-être un hommage au doute, une ode à la réflexion.

Si je rêve de les célébrer,  c’est parce qu’ils sont pour moi essentiels.

À l’intérieur d’eux se cachent une frêle et délectable poésie,

un lieu de rencontre sacré avec soi-même.

L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit.

Aristote

 

SYNOPSIS

 

En écoutant la cassette de son vieux répondeur démodé, Destinée fait une rétrospective de sa vie qui se transforme en un cocktail de monologues, chansons, théâtre d'ombres et d'objets. Rencontre entre le contemporain et le populaire, le drame et la comédie, ce portrait de société doux-amer est une réflexion sur les cycles de la vie et notre engagement envers nous-même et les autres.

 

Les images suivantes sont tirées d'une prestation offerte dans le cadre des Journées de la culture, en septembre 2016. Cette présentation venait clore une résidence de création, au Cabaret La Basoche, à Gatineau.

Équipe  

Nathalie Baroud / création et interprétation 

Ron Ledoux /  musique originale

Delphine Guttierez / scénographie

Richard Houde / lumières

Mylène Ménard / oeil extérieur

Le diable et l’avocat  

un cabaret psychédélique simplement existentiel

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now